La place d’Annie Ernaux

Annie Ernaux parle de la misère de ses parents, de la gêne de son père lorsqu’il rencontre une personne éduquée, du malaise qui s’installe entre elle et lui parce qu’elle grimpe l’échelle sociale. On observe un homme dont la fierté se mélange à la gêne et à la maladresse. Elle fait le portrait d’une génération avec douceur, bienveillance et distance. J’ai cru par moment que cette famille n’était pas la sienne.

L’écriture est difficile à comprendre. J’ai trouvé le vocabulaire particulier, certaines expressions sibyllines, le style ampoulé. J’en garde tout de même un très bon souvenir parce qu’il y a une paix dans la façon de dire. J’y ai trouvé une certaine poésie.

 

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s