Le huit de Katherine Neville

Long. Tarabiscoté. Peu crédible.

La vraie question est … pourquoi je ne l’ai pas rapidement lâché?


Le nid des marsupilamis par Franquin

Super dessins. Ils ont bien traversé le temps.

Pour le texte, on sent un peu l’époque.

J’ai aimé.


L’embellie d’Audur Ava Olafsdottir

Ce n’est pas un roman. C’est la description d’un processus. Je n’ai pas lu les recettes à la fin.


Neuf parfaits étrangers de Liane Moriarty

Un peu gnagna. L’hisoire est longue et les rebondissements peu nombreux. La traduction est cheap. J’ai un peu perdu mon temps.

On lit parce que c’est elle et qu’elle nous a conquis. Une déception d’une auteure que j’aime généralement beaucoup. Peut-être qu’elle s’épuise.