Une femme d’Annie Ernaux

Un tout petit livre qui parle d’une femme dans tous ses états. Quelle déchirement de voir nos êtres chers se décomposer, eux qui ont étés si forts à une certaine époque.

Très belle écriture (simple, précise, intime) même si on sent un peu les années.


Testament à l’anglaise de Jonathan Coe

La traduction n’est pas mauvaise. L’histoire est un peu longue, mais c’est parce que les personnage sont nombreux et abondamment couverts.

J’aime l’atmosphère « British », un peu parapluie dans le derrière, les orages, les éclaires et les trombes d’eau. Je n’avais pas vu venir la fin. Des trois livres que j’ai attaqués en parallèle. C’est mon favori.

J’ai exceptionnellement hésité entre 2 cotes et donc choisi les deux :o)


La Sirène de Camilla Lackberg

Une bonne histoire. J’ai tourné les pages rapidement, surtout vers la fin. J’avais hâte de savoir.


Comme un roman de Daniel Pennac

C’est un must pour qui enseigne. Je peux cocher.

C’est un must pour qui enseigne. Cela dit, je suis bien heureuse de ma lecture. J’ai passé un bon moment. J’aurais du lire au complet quand j’étais plus jeune. Je ne me serais peut-être pas sentie obligée de terminer toute lecture commencée.