Un été près de la mer d’Anne Philipe

C’est poche de commencer un livre et de ne pas le trouver bon. Suis-je sur une séquence statistiquement rare ou suis-je tout simplement dans de mauvaise dispositions pour lire? Ça concorde avec mon retour au tricot. Ne me parlez surtout pas de corrélation. Je vais péter un plomb.

N’empêche! Mes dernières lectures ont été décevantes. J’ai peut-être perdu un peu de mon modjo. Comment c’est arrivé?

OK… Assez de mes états d’âme. Parlons du livre! L’histoire n’est toujours pas claire, mais j’ai aimé le rythme, l’émotion, l’atmosphère. Pas un grand livre, mais je voulais me rendre à la fin. Il faisait beau. Ça sentait bon.


La Fabrication de l’aube par Jean-François Beauchemin

Je l’ai trouvé difficile. Le sujet n’est pas réjouissant : la mort, la souffrance, l’incapacité.

Bon j’ai mis sympa pour ne pas mettre éviter, mais ce n’était pas réjouissant. Disons que c’est un livre « songé »…