L’attentat de Yasmina Khadra

Je viens de terminer. J’ai aimé l’histoire, surtout au début. Je trouve l’écriture ampoulée, un peu snob. J’ai pensé que c’est peut-être un auteur de la francophonie qui n’est ni du Canada ni de l’Europe. J’ai quand même aimé.

Publicités

Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia

Je serai brève cette fois…

Ça coule en douceur malgré les horreurs de la vie quotidienne et des derniers chapitres. Il y a du babacool ou de la naïveté dans la façon de dire de l’auteur, une légèreté, une paix qui fait contraste justement avec les horreurs.

Le livre a beau être une brique, il n’y a pas vraiment de longueurs.

J’ai aimé.


Le liseur de Bernhard Schlink

Époustouflant!

Au début, il me lassait un peu. Je me disais que je n’allais pas endurer trop longtemps ses histoires de cul. Mais j’ai rapidement compris que ce n’était qu’une façon de mettre la table pour quelque chose de plus important.

J’ai trouvé très justes les questions philosophiques. Elles tombent à pic dans ma vie de maman.
– Au sujet de l’analphabétisme, quand est-il trop tard pour apprendre à écrire? Et la projection de cette question sur le parcours scolaire de mon fils.
– Au sujet du respect du choix de l’autre, doit-on intervenir pour sauver quelqu’un qui ne veut pas se sauver lui-même?

Pour faire changement, je n’ai pas lu la fin. Je l’ai braillée.

Bisous et bon restant de vacances.