Neuf parfaits étrangers de Liane Moriarty

Un peu gnagna. L’hisoire est longue et les rebondissements peu nombreux. La traduction est cheap. J’ai un peu perdu mon temps.

On lit parce que c’est elle et qu’elle nous a conquis. Une déception d’une auteure que j’aime généralement beaucoup. Peut-être qu’elle s’épuise.


Les Loyautés de Delphine de Vigan

C’est bien écrit, mais c’est une histoire pas réjouissante.


Florida d’Olivier Bourdeaut

Escapade and le cerveau d’une mini-miss qui disjoncte, se barre et devient débile.

Au début, j’ai aimé la découverte de son univers.

Au milieu, j’ai trouvé qu’elle n’allait pas bien.

La fin m’a rendue déprimée.

Faut pas croire tout ce qui se dit au micro de Marie-Louise.


Les intéressants de Meg Wolitzer

Un peu long 736 pages. J’ai aimé, mais franchement, l’histoire pourrait être un peu plus ramassée.

On suit un groupe d’adolescents qui grandissent, font des choix, ont des enfants. Pour tous, l’adolescence est une période marquée par les étés passés au camp.