L’Équilibre du monde de Rohinton Mistry

Roman pour mieux comprendre la sociologie de l’Inde et les tourments de sa population. Est-ce que j’ai aimé? Je crois que oui, mais ce n’est probablement pas pour tous: (1) On parle d’une brique, 890 pages. Il faut persévérer. (2) On est dans une chronique de la vie de tous les jours. Il n’y a pas d’intrigue.

On assiste, gênés, à des relations sociales hiérarchiques en large partie nuisibles pour le développement et l’évolution du pays. C’est une autre culture. C’est une autre éthique. C’est souvent dur et surtout dépaysant pour la québécoise/canadienne que je suis.


Les temps sauvages d’Ian Manook

Une autre aventure de Yeruldelgger. Serait-ce la dernière?