Vers la beauté de David Foenkinos

Dieux merci j’ai entendu Isabelle Craig parler du livre sur le balado de « Plus on est de fous plus on lit ». C’est elle qui m’a permis de faire les liens avec les autres livres et avec le parcours de Foenkinos.

J’avais très hâte de lire Foenkinos. On en dit généralement beaucoup de bien. Les attentes étaient hautes.

Publicités

Je suis Pilgrim de Terry Hayes

Disons-le en partant, ce n’est pas pour tout le monde. C’est quand même une brique, plus de 900 pages! Quoique ça passe très vite.

J’ai beaucoup aimé. Impossible de ne pas aimer les histoires d’agent secret et la vie des gens riches et célèbres. Le personnage est sympathique. C’est lui qui raconte l’histoire et à un moment je me suis dit « Une chance qu’il n’est pas prétentieux celui-là. »

Quelques longueurs, mais heureusement elles sont courtes. :o) J’ai lu vite, dans le train, sur le trottoir, dans l’escalier, dans mon lit.

Petit bémol : les scènes de torture. Ouarch.


Nymphéas noirs de Michel Bussi

Histoire en trois temps. Trois temps qu’on a de la difficulté à réconcilier au début. La fin, la fin, la fin… dénouement inattendu. C’est l’histoire d’une passion dévorante.

C’est écrit correctement. On ne peut pas en parler en mal, mais il faut lire beaucoup (parce qu’on ne sait pas où il s’en va) avant de vraiment entrer dans le bout « page turner ».