Nymphéas noirs de Michel Bussi

Histoire en trois temps. Trois temps qu’on a de la difficulté à réconcilier au début. La fin, la fin, la fin… dénouement inattendu. C’est l’histoire d’une passion dévorante.

C’est écrit correctement. On ne peut pas en parler en mal, mais il faut lire beaucoup (parce qu’on ne sait pas où il s’en va) avant de vraiment entrer dans le bout « page turner ».

 

 

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s