Le Pingouin d’Andreï Kourkov

Ce roman est pour les amoureux de l’âme russe au quotidien. Comme le train-train, la routine des petites semaines, le texte coule doucement, sans véritables longueurs. On y trouve les hivers qui n’en finissent plus, les datchas loin de la ville, les patates à l’heure du lunch, la fameuse vodka et l’intrigue (très russe) pour laquelle je n’avais aucune préparation. Le dénouement est surprenant. Le livre est à lire jusqu’au bout.

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s