Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia

Je serai brève cette fois…

Ça coule en douceur malgré les horreurs de la vie quotidienne et des derniers chapitres. Il y a du babacool ou de la naïveté dans la façon de dire de l’auteur, une légèreté, une paix qui fait contraste justement avec les horreurs.

Le livre a beau être une brique, il n’y a pas vraiment de longueurs.

J’ai aimé.

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s