La Disparition de Stephanie Mailer par Joël Dicker

J’ai tourné les pages, une après l’autre. J’ai fermé la lumière tard le soir. Ça m’a plu, mais pas tant que ça. Les Baltimore. C’était bien meilleur.

 



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s