Neuf parfaits étrangers de Liane Moriarty

Un peu gnagna. L’hisoire est longue et les rebondissements peu nombreux. La traduction est cheap. J’ai un peu perdu mon temps.

On lit parce que c’est elle et qu’elle nous a conquis. Une déception d’une auteure que j’aime généralement beaucoup. Peut-être qu’elle s’épuise.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s